Avantages et guide d’entretien pour une piscine au sel

Vous envisagez d’opter pour une piscine au sel ? Découvrez les avantages indéniables de ce système révolutionnaire. Grâce à un procédé automatisé d’électrolyse, le sel se transforme en chlore ”naturel”, assurant une eau propre et respectueuse de votre peau. Cependant, il importe de maîtriser le dosage et l’entretien pour une expérience optimale. Plongez dans notre guide pour en savoir plus.

Tous les traitements piscine

Comprendre le fonctionnement d’une piscine au sel

Le fonctionnement d’une piscine au sel repose essentiellement sur le principe d’électrolyse. Ce procédé chimique implique la décomposition du sel, ou chlorure de sodium, en chlore naturel grâce à un courant électrique. L’électrolyseur, un équipement spécifique de la piscine au sel, est au cœur de ce processus.

L’eau salée circule à travers la cellule de l’électrolyseur, où elle entre en contact avec un courant de basse tension. Cette réaction transforme le sel en chlore. Le chlore ainsi produit agit comme un désinfectant naturel, éliminant les bactéries et autres impuretés de l’eau.

Pour un fonctionnement optimal, il est crucial de maintenir un taux de sel approprié dans l’eau. Les ajustements nécessaires dépendent de divers facteurs, en particulier l’eau évacuée par les baigneurs ou utilisée pour effectuer les contre lavages du filtre à sable. Hormis à la mise en route la consommation annuelle de sel ne dépassera pas quelques sacs par an.

Les avantages d’une piscine au sel

Opter pour une piscine au sel offre de nombreux bénéfices.

Premièrement, le confort de baignade est amélioré : l’eau salée est plus douce pour la peau et les yeux, réduisant les irritations souvent associées aux piscines au chlore.

Deuxièmement, l’entretien est facilité. Le système d’électrolyse génère automatiquement du chlore à partir du sel, diminuant la nécessité d’ajouts fréquents de produits de traitement.

Troisièmement, la piscine au sel est une option plus respectueuse de l’environnement. En effet, elle nécessite moins de produits, moins d’emballage, moins de transport  ce qui réduit son impact sur l’écosystème.

Enfin, sur le long terme, une piscine au sel peut être plus économique. Bien que l’investissement initial puisse être plus élevé, les coûts d’entretien réduits compensent avec le temps.

Inconvénients possibles et comment les surmonter

Bien que bénéfique, une piscine au sel comporte certains défis. L’installation initiale peut être coûteuse, notamment à cause de l’électrolyseur. L’usure des électrodes ou celllule nécessite un remplacement régulier, ajoutant au coût d’entretien.

En outre, la méthode n’est pas adaptée aux eaux à faible température, inférieure à 15°C. Par ailleurs, le niveau de pH de l’eau peut augmenter, demandant un suivi et un ajustement plus régulier qu’avec un traitement manuel.

Pour surmonter ces inconvénients :

  • Prévoyez un budget initial suffisant pour l’équipement
  • Assurez un entretien régulier des composants en particulier en détartrant la cellule.
  • Utilisez un régulateur de pH pour contrôler l’acidité de l’eau.
  • Évitez d’utiliser votre piscine au sel par temps froid.
Focus sur Le CF45CL, le robot piscine autonome sans fil pas cher mais puissant

Le rôle et l’importance de l’électrolyseur

L’électrolyseur est un élément clé pour assurer la pureté et la qualité de l’eau de votre piscine au sel. Sa fonction principale est de transformer le sel en chlore naturel, un désinfectant efficace contre les bactéries et impuretés. De par son rôle crucial, l’électrolyseur est souvent automatisé, permettant une régulation constante de la production de chlore. C’est une solution efficace pour maintenir une eau saine sans intervention manuelle fréquente.

L’importance de l’électrolyseur ne s’arrête pas là. Son efficacité dépend grandement de la concentration de sel dans l’eau. Une gestion précise et régulière de cette concentration assure un fonctionnement optimal de l’électrolyseur. Cette gestion implique des ajustements de la quantité de sel, en fonction de divers facteurs tels que la température de l’eau ou le niveau d’utilisation de la piscine.

En résumé, l’électrolyseur joue un rôle essentiel dans la gestion de la qualité de l’eau d’une piscine au sel. Sa fonction automatique et sa gestion de la concentration de sel font de lui un allié précieux pour une baignade saine et agréable.

Comment entretenir efficacement sa piscine au sel

L’entretien efficace d’une piscine au sel repose sur quelques actions régulières.

D’abord, le contrôle du taux de salinité est essentiel. Une concentration de sel idéale se situe entre 2500 et 4000 ppm, c’est à dire entre 2,5 et 4g/l soit entre 2,5 et 4kg de sel ( EN 160401 Qualité A spécial électrolyseur) par mètre cube d’eau . Une vérification régulière, à l’aide de bandelettes d’analyse ou d’un testeur numérique, permet de garantir une production optimale de chlore.

Ensuite, l’équilibre du pH et de l’alcalinité doit être maintenu. Un pH entre 7,2 et 7,6 et une alcalinité entre 80 et 120 ppm assurent une désinfection efficace et limitent l’usure de l’électrolyseur.

Enfin, l’entretien de l’électrolyseur est crucial. Il convient de le nettoyer régulièrement pour éliminer les dépôts calcaires et optimiser son efficacité.

Ces actions, bien que simples, garantissent une eau de piscine saine et cristalline.

L’importance du nettoyage régulier de votre piscine

Le nettoyage régulier de la piscine est une tâche cruciale pour plusieurs raisons. D’une part, cela permet de maintenir une eau propre et claire, qui est non seulement plus agréable pour la baignade, mais aussi plus saine. En effet, une eau mal entretenue peut devenir un foyer de développement pour divers types de micro-organismes, pouvant causer des problèmes de santé.

Un nettoyage régulier permet également de prolonger la durée de vie de votre matériel. L’accumulation d’impuretés et de débris peut endommager les différents éléments de votre piscine, y compris le système de filtration et la pompe.

Enfin, le nettoyage régulier de la piscine est aussi une question d’esthétique. Une piscine propre et bien entretenue est plus agréable à regarder et contribue à la valeur de votre propriété.

C’est ici que l’utilisation d’un robot de piscine prend toute son importance. Ces appareils automatisent le nettoyage, vous faisant gagner du temps grâce à leur facilité d’utilisation et assurant une propreté optimale de votre bassin. Les robots de piscine peuvent nettoyer le fond de la piscine, les parois et la ligne d’eau, en se déplaçant de manière autonome et en aspirant les débris et les impuretés.

Le dosage idéal : calculer la quantité de sel nécessaire

Pour déterminer le dosage de sel idéal pour votre piscine au sel, plusieurs paramètres doivent être pris en compte. Tout d’abord, le volume de l’eau dans votre bassin est essentiel. Ce volume peut être calculé selon la forme de votre piscine. Par exemple, pour un bassin rectangulaire, le volume est obtenu en multipliant la longueur par la largeur et la hauteur moyenne.

Ensuite, il est nécessaire de connaître le taux de sel recommandé par votre électrolyseur, généralement exprimé en grammes par litre ( mémo  3g/l  =  3kg / m3) . Ce taux peut varier en fonction de la marque de votre équipement et des conditions de votre piscine, comme la température de l’eau.

Une fois ces deux informations obtenues, la quantité de sel à ajouter peut être calculée en multipliant le volume de l’eau par le taux de sel recommandé. Par exemple, si votre piscine a un volume de 50m³ et que le taux de sel (max) recommandé est de 4g/L, vous aurez besoin de 200kg de sel.

Il est aussi important de vérifier régulièrement le niveau de salinité de votre piscine, par exemple avec un stick. Si le niveau de sel mesuré est inférieur au taux recommandé, il faudra ajouter la quantité de sel correspondant à la différence.

Gérer le taux de salinité pour une eau saine

La gestion du taux de salinité nécessite une attention régulière. Le taux de sel recommandé varie généralement entre 2.5 et 4 g par litre d’eau, selon les spécificités de chaque électrolyseur. Il est donc essentiel de consulter la notice de votre appareil pour connaître le taux de sel recommandé.

Pour mesurer ce taux, vous pouvez utiliser un salinomètre ou des bandelettes d’analyse. Si le taux de sel est trop bas, ajoutez du sel à la piscine en respectant les quantités recommandées. À l’inverse, si le taux de sel est trop élevé, il faut retirer une certaine quantité d’eau de la piscine.

Notez qu’en cas de pluies abondantes ou de vidange du bassin, le taux de sel peut changer. La vérification régulière du taux de sel est donc cruciale pour maintenir une eau saine et assurer le fonctionnement optimal de l’électrolyseur.

Les étapes de mise en route d’une piscine au sel

La mise en route d’une piscine au sel se fait en plusieurs étapes.

Commencez par retirer les équipements d’hivernage tels que la couverture et les bouchons. Ensuite, effectuez un grand nettoyage du bassin, notamment le fond, les parois et la ligne d’eau.

Il faut également remettre en place les équipements et accessoires.

Une fois ces étapes réalisées, il est important de vérifier et ajuster le pH et les autres paramètres de l’eau (TAC, TH…).

Si la température de l’eau est supérieure à 15 °C ( en dessous la production n’est pas optimale et dégrade la cellule), vous pouvez ajouter du sel dans la piscine, en respectant le dosage recommandé (comptez généralement 5 kg de sel par m3 d’eau).

Une fois le sel dissous, mettez en route votre électrolyseur.

Durant toute cette mise en route, veillez à contrôler régulièrement le fonctionnement de la filtration et l’état de vos équipements

Le principe de production avec des électrodes positives et négatives génèrent des micro courants et il est indispensable d’associer une anode de mise à la terre lors du montage d’une cellule d’électrolyseur.   Cette anode de mise à la terre évacuera les courants vagabonds et limitera ainsi les phénomènes de corrosion des pièces métalliques et les erreurs de lecture de certains appareil d’analyse. Il s’agit d’une mise à la terre complétement indépendante de celle de l’habitation ( sécurité des personnes par système différentiel) et qui n’a qu’un rôle de protection des équipements.

Comment effectuer un chlore choc en cas de besoin

Pour réaliser un chlore choc dans une piscine au sel, suivez ces étapes :

  1. Analysez l’eau de la piscine : Utilisez un kit d’analyse pour connaître le taux de chlore total et le chlore libre de votre eau.
  2. Préparez le chlore choc : Diluez le chlore choc dans un seau d’eau. Utilisez un bâton en bois pour bien mélanger.
  3. Ajoutez le chlore choc : Assurez-vous que le système de filtration est en marche. Répartissez le mélange uniformément dans la piscine.
  4. Laissez agir : Le système de filtration doit rester en marche pendant 24 heures pour permettre au chlore de se dissoudre et de se répartir dans l’eau.

Notez que le chlore choc doit être ajouté lorsque l’ensoleillement est faible, car la lumière du soleil peut réduire son efficacité.

Hivernage de la piscine au sel : précautions spécifiques

Pour un hivernage réussi de votre piscine au sel, il est essentiel de prendre certaines précautions spécifiques.

Commencez par vérifier le niveau de sel et équilibrer l’eau de votre piscine. Ensuite, retirez tous les accessoires tels que les échelles, les rails, les mains courantes, les plongeoirs et les toboggans. Éteignez tous les circuits des équipements du bassin comme la pompe à chaleur.

Concernant la cellule d’électrolyse, elle nécessite une attention particulière pour préserver son intégrité et optimiser son efficacité. Selon la méthode d’hivernage choisie, suivez scrupuleusement les consignes d’entretien fournies par le fabricant de l’électrolyseur.

N’oubliez pas que l’hivernage doit être effectué avant que les températures ne chutent en dessous de la plage de gel, généralement à l’approche de l’automne.

Est-ce mieux qu’une piscine au chlore ? Comparatif

Lorsqu’il s’agit de choisir entre une piscine au sel et une piscine au chlore, plusieurs facteurs entrent en jeu.

D’une part, la piscine au sel est souvent perçue comme une option plus naturelle et douce pour la peau. Elle nécessite moins de produits chimiques et l’eau a une sensation plus douce. Cependant, elle peut nécessiter un entretien plus régulier, notamment pour contrôler le taux de salinité.

D’autre part, la piscine au chlore est souvent considérée comme une solution plus économique et facile d’entretien. Elle peut être plus efficace pour éliminer les bactéries et les algues. Cependant, le chlore peut être irritant pour la peau et les yeux et son odeur est souvent moins agréable.

  • Coût : Les piscines au chlore ont généralement un coût initial plus bas mais nécessitent l’achat régulier de produits chimiques. Les piscines au sel ont un coût initial plus élevé mais le coût d’exploitation est souvent plus faible.
  • Entretien : Les piscines au chlore nécessitent un entretien régulier pour vérifier le niveau de chlore et ajuster si nécessaire. Les piscines au sel nécessitent un contrôle du taux de salinité et de l’équilibre du pH.
  • Confort : Les piscines au sel sont généralement plus douces pour la peau et les yeux, et l’eau a une sensation plus douce. Les piscines au chlore peuvent causer des irritations de la peau et des yeux chez certaines personnes.
  • Efficacité : Les deux types de piscines sont efficaces pour éliminer les bactéries et les algues. Cependant, certaines sources suggèrent que le chlore peut être plus efficace.

En fin de compte, le choix entre une piscine au sel et une piscine au chlore dépend de vos préférences personnelles et de vos besoins. Il est recommandé de consulter un professionnel pour obtenir des conseils adaptés à votre situation.

Quel budget prévoir pour une piscine au sel ?

Le coût d’une piscine au sel peut varier en fonction de plusieurs éléments. L’achat et l’installation de l’électrolyseur représentent souvent la dépense la plus importante, avec un coût moyen autour de 1 000€, mais pouvant atteindre jusqu’à 2 000€ pour les modèles les plus perfectionnés.

Cependant, il faut aussi prendre en compte le coût du sel nécessaire pour le fonctionnement de la piscine. Bien que moins cher que le chlore, le sel reste une dépense à prévoir. Comptez environ 10€ pour un sac de 20 kg.

En termes de coût d’entretien annuel, la piscine au sel se révèle économique. Les dépenses en produits chimiques sont réduites et le traitement de l’eau par électrolyse nécessite peu d’interventions manuelles.

Lumière sur l’anode de mise à la terre ou poolterre

L’anode de mise à la terre, également connue sous le nom de poolterre, joue un rôle essentiel dans le traitement au sel des piscines. Son rôle principal est de protéger les équipements métalliques de la piscine contre la corrosion galvanique.

La corrosion galvanique est un phénomène qui se produit lorsque deux métaux différents sont en contact en présence d’un électrolyte, comme l’eau de la piscine. Le métal le moins noble (généralement le fer ou l’acier) se corrode, tandis que le métal le plus noble (généralement le zinc ou le magnésium) est protégé.

L’anode de mise à la terre est fabriquée en zinc ou en magnésium, des métaux moins nobles que ceux des équipements de la piscine. En la connectant à la terre, elle devient le point d’attaque préférentiel pour les courants vagabonds, protégeant ainsi les autres éléments métalliques de la corrosion.

L’anode de mise à la terre est particulièrement importante pour les piscines équipées d’un électrolyseur au sel. En effet, l’électrolyseur produit du chlore gazeux en décomposant le sel présent dans l’eau. Ce processus peut générer des courants électriques parasites qui peuvent accélérer la corrosion des équipements métalliques.

L’anode de mise à la terre est un élément indispensable pour les piscines au sel. Elle permet de protéger les équipements contre la corrosion, prolongeant ainsi leur durée de vie et garantissant un fonctionnement optimal du système de traitement au sel.

FAQ piscine au sel

Quel est le mieux piscine au sel ou au chlore ?

Le choix entre une piscine au sel et une piscine au chlore dépend de vos priorités et de votre budget.

Avantages de la piscine au sel :

  • Traitement plus naturel : Le sel est un élément naturel présent dans l’eau de mer. L’électrolyse au sel permet de transformer le sel en chlore de manière naturelle, sans ajout de produits chimiques agressifs et en limitant l’utilisation d’emballage et le transport associé. L’utilisation de traitement choc sera néanmoins nécessaire en cas d’eau verte ou de présence d’algues. 
  • Confort de baignade : L’eau d’une piscine au sel est moins irritante pour la peau et les yeux que l’eau d’une piscine au chlore.
  • Confort d’utilisation: Le système de traitement au sel est automatisé , pas de contact avec les produits chlorés, un bouton pour augmenter ou diminuer la puissance de désinfection.

Avantages de la piscine au chlore :

  • Coût d’installation moins élevé: L’installation d’une piscine au chlore est généralement moins coûteuse que celle d’une piscine au sel.
  • Efficacité contre les algues: Le chlore est un algicide puissant qui permet de lutter efficacement contre les algues.
  • Simplicité d’utilisation: Le traitement au chlore est simple et facile à mettre en œuvre.

Est-ce qu'une piscine au sel peut tourner ?

Oui, une piscine au sel peut tourner si elle n’est pas entretenue correctement. Voici quelques causes possibles :

  • Taux de sel trop bas: Le sel est indispensable au bon fonctionnement de l’électrolyseur. Si le taux de sel est trop bas, l’électrolyseur ne pourra pas produire suffisamment de chlore pour désinfecter l’eau.
  • Problème d’électrolyseur: L’électrolyseur peut être en panne ou encrassé. Il est important de faire vérifier l’électrolyseur régulièrement par un professionnel.
  • Mauvaise qualité de l’eau: La présence de certains éléments dans l’eau, tels que le calcaire ou les métaux, peut perturber le fonctionnement de l’électrolyseur.

Quels sont les inconvénients d'une piscine au sel ?

Coût d’installation plus élevé: L’installation d’une piscine au sel est généralement plus coûteuse que celle d’une piscine au chlore.

Nécessité d’un électrolyseur: L’électrolyseur est un appareil indispensable pour le traitement au sel. Il représente un investissement supplémentaire et nécessite un entretien régulier.

Sensibilité au calcaire: Le sel peut favoriser le dépôt de calcaire sur les parois et les équipements de la piscine. Il est important de traiter l’eau régulièrement pour éviter le calcaire.

Comment fonctionne une piscine au sel ?

Le traitement au sel fonctionne grâce à un électrolyseur. L’électrolyseur utilise l’électricité pour transformer le sel en chlore gazeux. Le chlore gazeux se dissout ensuite dans l’eau pour la désinfecter.