Un récupérateur eau de pluie gratuit dans ma région ? Les infos ici !

Vous vous demandez s’il est possible d’obtenir un récupérateur d’eau de pluie gratuit dans votre région ? Vous êtes au bon endroit pour découvrir les différentes aides financières disponibles et les réglementations en vigueur. Que ce soit pour un usage potable ou pour l’arrosage, la récupération d’eau pluviale peut représenter une économie non négligeable. Alors, comment faire pour récupérer l’eau de pluie, légalement et récupérer l’eau de pluie gratuitement ? On vous explique tout.

Pour l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie, voici un extrait des aides disponibles au niveau régional, départemental et communal

Aides régionales récupérateur eau de pluie :

Aide de la région Sud – PACA

La Région Sud a mis en place deux dispositifs importants depuis 15 décembre 2023. Parmi ces mesures, une aide financière est accordée pour l’acquisition et l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie chez les particuliers.

  • Objectif : Réduire l’utilisation de l’eau potable, en particulier pendant les périodes de sécheresse ou de restrictions.
  • En quoi consiste cette aide ? La Région Sud prend en charge jusqu’à 50% du coût d’achat et d’installation d’un récupérateur d’eau de pluie d’une capacité de 3 000 litres minimum. Le plafond de l’aide est fixé à 6 000€.
  • Qui peut bénéficier de cette aide ? Cette aide est ouverte aux particuliers occupants propriétaires de leur logement situé en Région Sud.
  • Comment faire une demande d’aide ? Le dossier de demande d’aide est disponible sur le site internet de la Région Sud. Il doit être complété et accompagné des pièces justificatives nécessaires et déposé auprès de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.

Aides de la région Ile de France

Aides pour l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie en Île-de-France :

  • Qui peut en bénéficier ? Propriétaires et occupants de leur logement en Île-de-France (résidence principale et domicile fiscal).
  • Montant de l’aide : Jusqu’à 50% du coût d’installation, plafonnée à :
    • 20 000€ pour les cuves enterrées (5000 litres minimum)
    • 10 000€ pour les cuves hors-sol (3000 litres minimum)
  • Couverture des dépenses : Achat et installation du récupérateur (collecteur, socle, pompe, couvercle, raccordement, terrassement…)
  • Conditions d’éligibilité :
    • Récupérateur acheté neuf
    • Installation conforme aux normes en vigueur
    • Demande d’aide déposée avant la fin des travaux
  • Démarche : Dossier de demande à déposer en ligne sur le site de la Région Île-de-France :

    Les demandes doivent être déposées sur mesdemarches.iledefrance.fr (chercher « Installation de récupérateurs d’eaux pluviales ») au plus tard dans les 3 mois suivant l’installation de l’équipement.

Aides de la région Occitanie

Dispositif régional pour la gestion durable de la ressource en eau : bien qu’elle ne CONCERNE PAS les particuliers, il existe un dispositif régional pour la gestion durable de la ressource en eau en Occitanie qui vise à soutenir les acteurs du territoire dans la préservation et la valorisation de cette ressource précieuse.

  • Bénéficiaires :
    • Collectivités et leurs groupements
    • Établissements publics (EPTB, EPAGE)
    • Groupements d’Intérêt Public
    • Chambres consulaires
    • Universités et organismes de recherche
  • Opérations éligibles : Les actions listées ci-après sont éligibles. Pour connaitre le détail des actions envisagées consultez le document en téléchargement ci-dessous.
    • Gouvernance locale en faveur d’une gestion intégrée de la ressource en eau
    • Préservation de la qualité de la ressource en eau
    • Définition d’un plan d’action préalable à la réalisation de projets visant les économies d’eau, l’optimisation des ressources existantes ou la mobilisation de nouvelles ressources
    • Économies d’eau
    • Optimisation des ressources existantes
    • Mobilisation de ressources nouvelles

Il est important de noter que les aides régionales varient considérablement d’une région à l’autre. Il est donc crucial de se renseigner auprès de sa région pour connaître les aides disponibles et les conditions d’éligibilité.

Aides départementales récupérateur eau de pluie

Côte-d’Or (21) – Aide à la récupération et au traitement des eaux de pluie

Le programme d’aide à la récupération des eaux de pluie en Côte-d’Or vise à soutenir les agriculteurs et les groupements de producteurs dans la mise en place de systèmes permettant de mieux gérer la ressource en eau. Ce programme peut être une source de financement intéressante pour les acteurs du territoire qui souhaitent investir dans ce type de projet.

  • Bénéficiaires: Agriculteurs et groupements de producteurs en Côte-d’Or.
  • Investissements éligibles:
    • Systèmes de collecte, de stockage et de traitement des eaux de pluie.
    • Études préalables et travaux d’aménagement.
  • Aide:
    • Subvention de 40% des dépenses éligibles, plafonnée à 30 000 € hors élevage et 50 000 € pour les systèmes d’élevage (60 000 € pour les cuves enterrées).
    • 50% pour les jeunes agriculteurs.

Sarthe (72)  Aide aux particuliers et aux collectivités pour financer l’installation de systèmes de récupération des eaux de pluie.

  • Objectifs :
    • Préserver les ressources naturelles.
    • Promouvoir le développement durable.
  • Qui peut bénéficier de l’aide ?
    • Particuliers propriétaires privés.
    • Collectivités.
  • Conditions d’éligibilité :
  • Montant de l’aide : 50% du prix d’achat TTC de l’acquisition, avec un plancher d’aide de 100 € et un plafond de 500 €.

Département 13 – Résumé du programme d’aide à la récupération des eaux de pluie dans les Bouches-du-Rhône

     

  • Objectifs:
    • Aider les particuliers à financer l’achat et l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie.
    • Encourager les économies d’eau et la gestion durable de la ressource en eau.
    • Réduire la dépendance à l’eau potable pour les usages non potables.
  • Bénéficiaires:
    • Propriétaires occupants de leur résidence principale dans les Bouches-du-Rhône.
    • Sans conditions de revenus.
  • Aide financière:
    • Kit jardin (cuve hors-sol): 25% du prix d’achat TTC, plafonnée à 250€.
    • Kit habitat (cuve enterrée): 50% du prix d’achat TTC, plafonnée à 2000€ (incluant la cuve, la pompe et la pose).
  • Conditions d’éligibilité:
    • Capacité minimale du récupérateur d’eau de pluie de 500 litres minimum.
    • Pour les cuves enterrées, installation par un artisan qualifié “Qualibat” ou “Qualipluie”.
    • Achat effectué depuis le 1er janvier 2024.
  • Démarches:
    • Dépôt des demandes ouvert courant avril 2024.
    • Dossier de demande et informations complémentaires disponibles sur le site web du Département des Bouches-du-Rhône: https://www.departement13.fr/

Mise à jour du mois de mai 2024, “Le Département vous aide à récupérer l’eau de pluie !

 

Comme pour les aides régionales, il est important de noter que les aides départementales varient d’un département à l’autre. Il est donc indispensable de se renseigner auprès de son conseil départemental pour connaître les aides disponibles et les conditions d’éligibilité.

Aides communales à l’acquisition d’un récupérateur eau de pluie

De nombreuses communes proposent des subventions à l’achat de récupérateurs d’eau de pluie. Il est essentiel de se renseigner auprès de sa mairie pour connaître les détails de ces aides.

  • Qui peut bénéficier de l’aide ?
    • Particuliers habitant à Nantes
    • Installation du récupérateur d’eau à l’adresse déclarée sur le formulaire
  • Montant de l’aide :
    • Jusqu’à 50 €, ou la valeur d’achat du récupérateur si elle est inférieure à 50 €
    • Limité à 2 demandes par foyer
  • Conditions d’éligibilité :
    • Être un particulier
    • Avoir acheté un récupérateur d’eau neuf d’au moins 300 litres après le 1er janvier 2023
    • Installer le récupérateur d’eau à l’adresse déclarée sur le formulaire
  • Pièces justificatives à fournir :
    • Justificatif de domicile de moins de 3 mois
    • Facture d’achat du récupérateur d’eau postérieure au 1er janvier 2023
    • Relevé d’identité bancaire

Romagnat (63) – Aides pour favoriser les économies d’eau

  • Objectif :
    • Encourager les habitants de Romagnat à économiser l’eau en installant des récupérateurs d’eau de pluie ou des dispositifs hydro-économes.
  • Aides disponibles :
    • Récupérateurs d’eau aériens extérieurs simples :
      • 40% du coût de la dépense, avec un maximum de 100€ par cuve d’une capacité minimale de 300 litres.
    • Dispositifs hydro-économes :
      • 40% du coût de la dépense, avec un maximum de 100€.
  • Cumul des aides : Les deux aides sont cumulables, pour un montant total maximum de 150€ par foyer.
  • Conditions d’éligibilité :
    • Être une personne physique domiciliée à Romagnat.
    • Ne pas avoir déjà bénéficié de l’aide par le passé.
  • Démarche :
    • Pour faire une demande d’aide, il faut télécharger le formulaire de demande sur le site web de la ville de Romagnat.
    • Le formulaire complété et accompagné des pièces justificatives doit être renvoyé à la mairie de Romagnat.

Motte-Servolex (73) – Aides pour les récupérateurs d’eau de pluie

Démarche en ligne :

Subvention eco citoyenne la Motte-Servolex  Formulaire en ligne Récupérateur eau de pluie

Qui peut m’aider dans ma localité ?

Trouver un interlocuteur  Récupération de l’eau de pluie | Service-Public.fr

Comprendre la récupération d’eau de pluie

Qu’est-ce que la récupération de l’eau pluviale ?

La récupération de l’eau pluviale est une pratique écologique consistant à collecter, stocker et utiliser l’eau de pluie, généralement grâce à un dispositif appelé récupérateur d’eau de pluie. Ce système permet de rediriger l’eau tombant sur les toits vers une cuve de stockage où elle est ensuite utilisée pour diverses applications domestiques. Cela peut contribuer à la réduction de la consommation d’eau potable et à la préservation de cette précieuse ressource naturelle.

Les avantages de la récupération de l’eau de pluie

La récupération de l’eau de pluie offre plusieurs avantages, tant sur le plan économique qu’environnemental.

Côté économie, elle permet d’alléger les factures d’eau. En effet, en utilisant l’eau de pluie récupérée pour l’arrosage du jardin, le nettoyage des voitures ou même certaines tâches ménagères, on peut réduire considérablement sa consommation d’eau potable.

Sur le plan écologique, elle participe à la préservation des ressources en eau. L’utilisation de l’eau de pluie pour les usages non potables réduit la pression sur les nappes phréatiques et les réserves d’eau douce. De plus, cela limite les rejets d’eau usée dans l’environnement.

  • Enfin, l’eau de pluie est gratuite et facilement accessible. Avec un système de récupération d’eau de pluie, chaque précipitation devient une opportunité d’augmenter sa réserve d’eau.

  • L’eau de pluie est aussi moins calcaire que l’eau du robinet. C’est un avantage pour l’arrosage des plantes qui apprécient cette eau douce, mais aussi pour le nettoyage des surfaces extérieures et des véhicules.

  • Enfin, certaines communes ou régions proposent des aides financières pour l’achat et l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie, rendant cet investissement encore plus attractif.

Comment fonctionne un récupérateur d’eau de pluie ?

Le fonctionnement d’un récupérateur d’eau de pluie repose sur un mécanisme assez simple. L’eau de pluie, collectée principalement depuis les gouttières du toit, est acheminée vers une cuve de stockage.

Avant d’atteindre cette cuve, l’eau passe par un filtre qui permet de retenir les débris tels que les feuilles ou les insectes, assurant ainsi la qualité de l’eau stockée. Une fois dans la cuve, l’eau est prête à être utilisée pour différents usages domestiques.

Il existe deux types principaux de cuves : les cuves hors-sol, qui sont généralement moins coûteuses et plus faciles à installer, et les cuves enterrées, qui ont une capacité de stockage plus importante.

Règlementation et loi sur la récupération d’eau de pluie

Décret en vigueur pour la collecte d’eau de pluie

Le décret n° 2023-835 du 29 août 2023 est la réglementation en vigueur concernant la collecte d’eau de pluie en France. Ce texte juridique a été publié au Journal officiel le 30 août 2023 et est entré en vigueur le lendemain de sa publication.

Ce décret apporte des précisions concernant les usages autorisés de l’eau de pluie. Il s’applique aux usages non domestiques, et vise à simplifier la procédure d’autorisation pour la réutilisation des eaux usées traitées.

Les conditions d’utilisation des eaux de pluie sont définies dans ce décret, avec pour objectif de garantir une utilisation responsable de ces eaux et d’assurer une gestion durable de cette ressource.

Néanmoins, il est à noter que l’utilisation des eaux de pluie à l’intérieur des locaux à usage d’habitation ne relève pas du Code de l’environnement, mais du Code de la santé publique.

Est-il légal de récupérer l’eau de pluie ?

La réglementation française autorise la collecte de l’eau de pluie pour un usage privé, sous certaines conditions. En effet, l’usage doit être strictement personnel et le système de collecte doit respecter certaines normes pour garantir la sécurité et la qualité de l’eau. Le décret n°2023-835 du 29 août 2023 régit cette pratique et a pour objectif de simplifier la procédure liée à l’utilisation des eaux non destinées à la consommation humaine.

  • Il faut noter que tout usage intérieur de l’eau de pluie (hors toilettes et lavage de sols) est strictement interdit en France pour des raisons sanitaires.
  • L’usage extérieur (arrosage de jardin, nettoyage de voiture, etc.) est quant à lui autorisé sans restriction, à condition que l’eau ne soit pas en contact direct avec les personnes.

Dans tous les cas, il est recommandé de se renseigner auprès de sa mairie ou de la Direction Départementale des Territoires (DDT) de son département pour connaître les modalités précises de mise en place d’un système de récupération d’eau de pluie.

Usage autorisé et interdit de l’eau de pluie

En France, la loi autorise la collecte et l’utilisation de l’eau de pluie pour des usages non potables. Selon l’arrêté du 21 août 2008, ces usages incluent par exemple l’arrosage du jardin, le lavage des véhicules, le remplissage des toilettes et le lavage des sols.

Cependant, certaines restrictions s’appliquent :

  • L’eau de pluie est considérée comme non potable, elle ne doit donc pas être utilisée pour la consommation humaine ou animale.
  • Il est interdit de connecter le système de récupération d’eau de pluie au réseau d’eau potable.
  • Les installations de récupération d’eau de pluie doivent respecter certaines normes pour garantir la sécurité et la qualité de l’eau.

Concernant l’usage à l’intérieur des locaux d’habitation :

  • L’utilisation de l’eau de pluie pour le lavage du linge est autorisée à titre expérimental, à condition d’assurer un traitement adapté de l’eau.
  • Toutefois, l’usage de l’eau de pluie pour les appareils électroménagers (lave-vaisselle, bouilloire, etc.) est interdit.

En conclusion, bien que la récupération d’eau de pluie soit largement encouragée pour des raisons environnementales et économiques, elle est soumise à une réglementation stricte pour assurer la sécurité de tous.

Opter pour un récupérateur d’eau de 1000 litres

Avantages d’un grand volume de stockage

Un récupérateur d’eau de pluie d’une capacité de 1000 litres offre plusieurs bénéfices notables. Premièrement, grâce à son grand volume, il permet de stocker une quantité substantielle d’eau, ce qui est particulièrement utile durant les périodes de sécheresse. Il offre ainsi une réserve d’eau conséquente pour l’arrosage du jardin, le nettoyage des surfaces extérieures ou encore le lavage des véhicules.

Deuxièmement, un tel dispositif peut contribuer à réduire significativement la consommation d’eau potable. En effet, l’eau de pluie collectée peut remplacer l’eau potable pour plusieurs usages domestiques.

Troisièmement, un récupérateur de cette capacité est généralement conçu pour être robuste et durable, garantissant ainsi une utilisation à long terme.

Enfin, notons que l’installation d’un récupérateur de grande capacité peut potentiellement ouvrir droit à des aides financières et subventions, rendant cet investissement encore plus attractif.

Choisir le bon emplacement pour son récupérateur

L’emplacement de votre récupérateur d’eau de 1000 litres est un facteur clé pour optimiser sa performance. En général, il doit être placé à proximité d’une descente de gouttière pour faciliter la collecte de l’eau pluviale.

Il est également crucial que le sol où le récupérateur sera installé soit stable et horizontal. Une surface plane assure une répartition uniforme du poids de l’eau, évitant ainsi tout risque de basculement ou d’instabilité de la cuve.

N’oubliez pas de prendre en compte la facilité d’accès à la cuve pour l’entretien et l’utilisation de l’eau stockée.

Enfin, pensez à vérifier les réglementations locales ou les restrictions de votre lotissement concernant l’installation de récupérateurs d’eau de pluie, car certaines règles spécifiques peuvent s’appliquer.

Aides financières et subventions pour un récupérateur d’eau de pluie gratuit

Subvention et remboursement : comment en bénéficier ?

Pour bénéficier des subventions et remboursements, plusieurs étapes sont à respecter. Tout d’abord, vérifiez votre éligibilité : chaque aide possède des critères spécifiques. Par exemple, certaines sont réservées aux logements de plus de deux ans ou aux résidences principales. Ensuite, faites réaliser vos travaux par un professionnel : la plupart des aides exigent la fourniture de justificatifs d’une entreprise. Une fois les travaux achevés, déposez votre demande de subvention auprès de l’organisme concerné (région, agence de l’eau, etc.), en fournissant les documents requis.

  • Les aides disponibles varient selon votre localisation, pensez à vous renseigner auprès de votre mairie ou conseil départemental.
  • Certaines aides sont cumulables, veillez à vérifier cette possibilité.
  • Le montant de l’aide dépend généralement du coût des travaux, de vos revenus et de l’impact écologique de l’installation.
  • N’oubliez pas que le respect des normes en vigueur est souvent une condition sine qua non pour bénéficier des aides.

Les récupérateurs d’eau aériens ou réservoirs souples Edenéa 

Les récupérateurs d’eau de pluie aérien Edenéa sont éligibles à la plupart des subventions. Attention, les cuves avec capacités minimales (200 et 500 litres) peuvent ne pas faire partie des récupérateurs d’eau aériens subventionnés.

Faire don d’un récupérateur d’eau de pluie gratuit : est-ce possible ?

Donner son ancien récupérateur : à qui et comment ?

Si vous souhaitez faire don de votre ancien récupérateur d’eau de pluie, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez le donner à des proches ou à des voisins qui seraient intéressés. Les associations environnementales ou de jardinage peuvent aussi être intéressées par ce type de don.

Pour ce faire, assurez-vous que votre récupérateur est en bon état de fonctionnement. Nettoyez-le, vérifiez le bon fonctionnement du robinet et de la cuve. N’oubliez pas de fournir les accessoires éventuels comme le collecteur ou le tuyau de raccord.

Il existe également des plateformes en ligne dédiées aux dons d’objets. Elles permettent de mettre en relation des particuliers souhaitant se débarrasser d’objets dont ils n’ont plus l’usage avec des personnes qui en ont besoin.

Enfin, pensez à contacter votre mairie ou votre communauté de communes. Certaines collectivités organisent des collectes d’objets réutilisables ou ont des partenariats avec des associations locales.

Comment installer soi-même son récupérateur d’eau de pluie gratuit ?

Étapes d’installation d’un récupérateur d’eau de pluie

L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie se fait en plusieurs étapes essentielles.

  1. Choisir l’emplacement : pour optimiser la collecte, le récupérateur doit être placé près d’une descente de gouttière. Le sol doit être stable et plat pour assurer la stabilité de la cuve.
  2. Préparer le terrain : il peut être nécessaire de créer une dalle en béton pour assurer une base solide et stable.
  3. Installer la cuve : la cuve est ensuite placée sur la base préparée. Assurez-vous qu’elle est bien stable et qu’elle ne peut pas basculer.
  4. Installer le collecteur de gouttière : ce dispositif permet de diriger l’eau de pluie depuis la gouttière vers la cuve.
  5. Réaliser les raccordements : il faut raccorder la gouttière et la cuve à l’aide d’un tuyau.
  6. Installer un système de trop-plein : ce dispositif permet d’éviter le débordement de la cuve lors de fortes précipitations.

Sachez que certaines de ces étapes nécessitent des compétences en bricolage, notamment pour la réalisation des différents raccordements.

Maintenir et entretenir son récupérateur d’eau de pluie

Le maintien et l’entretien du récupérateur d’eau de pluie sont essentiels pour garantir sa durabilité et son efficacité. L’entretien doit être effectué régulièrement, idéalement une à deux fois par an. Cela comprend le nettoyage du réservoir et du filtre, mais aussi l’inspection des raccordements.

  • Nettoyer le réservoir : Il s’agit de vider complètement le réservoir et de le rincer pour éliminer les débris et les éventuels dépôts.
  • Nettoyer le filtre : Les filtres doivent également être nettoyés pour assurer une bonne qualité de l’eau collectée.
  • Inspecter les raccordements : Les raccordements entre la gouttière et le réservoir doivent être vérifiés pour détecter et corriger d’éventuelles fuites.

En période de gel, il est conseillé de vidanger complètement le réservoir pour éviter des dommages.

FAQ récupérateur eau de pluie gratuit

Peut-on récupérer l'eau de pluie ?

Oui, tout à fait ! La récupération de l’eau de pluie est une pratique légale et encouragée en France. Elle permet de réaliser des économies d’eau importantes, notamment pour l’arrosage du jardin, le lavage de la voiture, ou encore l’alimentation des toilettes.

Comment récupérer l eau de pluie ?

Pour récupérer l’eau de pluie, il vous faut installer un système de récupération composé de :

  • Goutières: pour collecter l’eau de pluie qui s’écoule du toit.
  • Collecteur: pour stocker l’eau de pluie. Il existe différents types de collecteurs, hors sol ou enterrés, en plastique ou en matériaux durables.
  • Filtres: pour éliminer les impuretés présentes dans l’eau de pluie.
  • Pompe: si vous souhaitez utiliser l’eau de pluie pour autre chose que l’arrosage, vous aurez besoin d’une pompe pour la distribuer dans votre maison.

Quelle est la consommation d'eau par jour moyenne d'un foyer Français ?

La consommation d’eau par jour moyenne d’un foyer français dépend de plusieurs facteurs, tels que le nombre de personnes dans le foyer, leurs habitudes de consommation et la présence ou non d’un jardin ou d’une piscine.

Cependant, selon les données de l’Observatoire national des services publics d’eau et d’assainissement, en 2021, la consommation moyenne d’eau potable en France était de 148 litres par jour et par personne. Cela signifie qu’un foyer français de 2,5 personnes consomme en moyenne environ 370 litres d’eau par jour, soit 136 000 litres par an. (D’après l’Insee, en 2020, la taille moyenne des ménages en France était de 2,17 personnes par résidence principale.)

Il est important de noter que ce chiffre n’est qu’une moyenne et que la consommation réelle des foyers peut être beaucoup plus élevée ou beaucoup plus basse.

Robot piscine avec ou sans fil, comment faire son choix ?

Robot piscine avec ou sans fil, comment faire son choix ?

Robot piscine avec ou sans fil, comment faire son choix ?Choisir le meilleur robot de piscine, qu'il soit avec ou sans fil, peut s'avérer être un véritable défi. Faut-il opter pour un modèle électrique sur secteur ou à batterie ? Lequel est le plus efficace pour...

lire plus